Caro, Marie, j’ai promis une mélodie. Un truc bien baisé, un truc d’ici… mais, non.

Un instrument de musique qui craque, ça fait exactement le même bruit qu’un cœur qui se déchire.
Personne pour le voir. Personne pour l’entendre…

Il est mort mon vieux bouzouq… Mon petit frère. Mon radeau. Ma mélodie intime. Ma déglingue folle. Mon pince temps. Il est mort la musique ! Tout seul et sans un cri, et sans une note. Il est mort de silence. Mort en faisant autant de bruit qu’une larme lancée contre un piano…

< post suivant :: post précédent >