Oiseau-tempête Pour tuer le temps, je m’invente des oiseaux…
Je m’en vais braconner dedans mes imaginations. Ce matin encore, j’ai vu un petit oiseau-tempête perché sur la toute dernière branche de la nuit. Il m’a donné une plume en bois et puis, il s’est envolé en craquant…

< post suivant :: post précédent >