Que si je m’écoute un peu, tout est gris et puis morne plaine et puis que dalle ! Que j’arrive pas à me peinturlurer le dedans de la marmitte aux vives couleurs de l’espérance. C’est pénible comme la tristesse me coince sans que je sache vraiment pourquoi… toujours là, la salope qui m’étreint à la surprenante. Qui me colle au cul… Enfin !

Aujourd’hui, c’est tout soleil ! La grande victoire du beau. C’est le retour des grues dans le ciel et sur les trottoirs. Ça file des envies de table rase dans le vague du citron ! et au napalm encore ! et en terrasse même !

< post suivant :: post précédent >